se souvenir de moi

Culture

A Photoreporter, coup de projecteur sur la jeunesse victime de Boko Haram

Le 6 octobre 2015 par Françoise Thomas
La photographe Ruth Mcdowall au milieu de son exposition à Photoreporter (Françoise Thomas/Ar C'hannad)

Ce mouvement planétaire "Bring back our girls", auquel nombre de personnalités dans le monde ont apporté leur soutien, à commencer par Michelle Obama, ça vous dit quelque chose? Et ces jeunes lycéennes de la ville de Chibok, dans le nord-est du Nigeria, enlevées il y a déjà dix-huit mois, en avril 2014, par des islamistes de Boko Haram, vous vous en souvenez?

C'est à des jeunes filles ayant vécu le même calvaire que s'est attachée la photographe néo-zélandaise Ruth Mcdowall. Elle présente ses photographies à Saint-Brieuc jusqu'au 1er novembre, dans le cadre du festival Photoreporter qui s'est ouvert samedi.

Ce contenu est pour Étudiant / Demandeur emploi - 1 mois, Étudiant / Demandeur emploi - 1 an, Classique - 1 mois, Classique - 1 an et Période essai - 15 jours seulement.
Se connecter S'enregistrer

Comments are closed